Logo de la ville de castelnau de levis Village de castelnau de levis avec sa tour Village de castelnau de levis avec sa tour


L'Eglise Saint Barthélémy

 

L'Eglise Saint Barthélémy

 Elle est située dans le quatrième anneau de maisons entou­rant le château, presque sur le pourtour extérieur du villa­ge. Les deux derniers anneaux sont situés plus à l’écart de ce qui constitue l'essentiel du village.  
 De style gothique, construite sur les ruines d'une église romane (avec quelques vestiges romans dans une chapelle à gauche), l’église de Castelnau est surtout remarquable par son clocher porche, t ypique des églises de la région albigeoise.­  Il tenait lieu de porte fortifiée pour le village.
 Retour Le Patrimoine
Porte d'entrée du village (Casimir de Combettes-Labourelié)
 
L'église est englobée dans le village, faisant partie du dernier anneau de maisons complet, elle est accolée du côté de son chevet plat à une maison. On peut penser que le clocher porche de l'église fortifiée constituait l’entrée du village. Les maisons disposées en amphithéâtre autour du château forment en quelque sorte un village forti­fié dont le dernier alignement au sud serait le rempart extérieur. Englobée dans ce dernier alignement l’église de Cas­telnau est le point fort de ce "rempart". Le clocher fortifié sert de tour de guet et de porte. A l’étage de ce clocher étaient conservées les archives de la ville de Castelnau.  
Léglise, en elle-même, est constituée par une nef à trois travées longue d’environ 25 m, flanquée de cinq chapelles peu profondes et d'un chevet plat. Postérieure, dans son ensemble, à l'édification du village au milieu du XIIIème siècle., ses nombreux éléments go­thiques la font dater des X!Vème et XVème siècles.  
On pourrait Imaginer qu'elle ne fut pas édifiée au moment même de la fondation du village mais seulement plus tard. Les habitants de Castelnau auraient alors utilisé durant un certain temps l'église d'une ancienne paroisse sur le territoire de laquelle aurait été construit le village de Castelnau. Ce ne fut pas le cas : dès 1279, la paroisse de Castelnau était desservie par son propre curé. Ce dernier est mention­né à cette date parmi les curés de l’archiprêtre de Puycelci qui demandaient à l’évêque d'Albi l’autorisation de tester. Il faut donc penser qu'avant l’église actuelle de Castelnau de Lévis, Il y eut une église antérieure, construite en même temps que le village. 
  •  EXTERIEUR 

Le clocher

     
Remarquable par ses vastes arcs et ses piliers ronds, il tenait lieu de porte fortifiée pour la ville.
Le 2ème étage est couronné comme de créneaux et percé
de fenêtres géminées en plein cintre.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le clocher est une tour carrée posée sur de solides piliers ronds en­tre lesquels s’ouvre un porche aux élégants arcs brisés à larges cavets. La tour carrée flanquée d’une tourelle ronde d'escalier comporte deux étages de même surface dont le second est interrompu, comme l’indique le brusque arrêt des arcs brisés. L’ensemble est recouvert d’un toit en bâtière posé hâtivement sur la construction décapitée. Il faut insister sur le caractère défensif de ce clocher, qui fut en­core accentué par l’aménagement de créneaux sous le toit (peut‑être lors des guerres de religion). 

Le Porche
 
A voûte ogivale, il abrite une ancienne cuve baptismale scellée dans le mur et placée symboliquement à l'extérieur de l'église. 
  •    INTERIEUR  
   Bénitier de grès
 
Dans la 2" chapelle de

 

 

Bénitier de grès (15ème siècle)

orné des monogrammes du Christ et de la Vierge, de 4 têtes de facture expressive et de fleurs de lys.

 

                            
  
  
 
   Dans une chapelle :
Un tableau au cadre à la une forme originale (mais l'œuvre n'a pas une grande valeur), représentant le Père Eternel insufflant la vie au monde
    
Dans l'angle gauche, en haut de la nef  :

 

Dans le choeur :
 Saint-Barthélémy
Sur le socle de l'ancienne chaire
statue en boispolychrome( 15*siècle) de Saint-Barthélémy, apôtre, patron de la paroisse.
A 3 endroits, dans l'église, Saint-Barthélémy est évoqué avec le poignard, l'arme qui a servi pour son martyre.  

 

 

 

 

 

 

 

   

Sur le pilier de droite

une statuette en bois (difficilement datable )
de la Vierge à l'Enfant  

 

Le Choeur abrite deux pierres tombales  du 17 siècle :

L'une, portant la date de 1694,  est celle de Emmanuel-Charles de Crussol. L'autre,  ornée d'un blason porte la date de 1602 .  

 

 
Le baldaquin du Maître Autel  
porte la marque du 17ème  siècle.  
   

 

     
Tabernacle de 1612 
Trois soleils stylisés évoquant la Sainte Trinité (mais était‑ce intentionnel ?) se succèdent depuis le tabernacle jusqu'au sommet. 

De part et d'autre de l'autel :

Dans une chapelle :
Une peinture de la crucifixion   
plus récente, puisque datée de 1884. Cette toile est signée Passebosc. Elle comporte une bizarrerie locale ( il y en a d'ailleurs plusieurs dans cette église ) : St Barthélémy est présent au pied de la Croix !
sans doute pour avoir bien racheté sa « fuite » du Vendredi Saint, par sa vie et son témoignage d'Apôtre ) 
   

 

deux reliquaires de la fin du 18ème siècle contenant les reliques présumées, l'un de Saint-Barthélémy, le second de Saint-Just.

Du côté gauche du chœur :

 Tabernacle en bois doré du 17ème siècle ) provenant de la Chapelle du Carla, hélas, endommagé. 

    

contre le mur :

De nombreuses statuettes, la porte ouvragée du tabernacle, et quelques autres motifs ont été volés, quand il se trouvait encore au Carla.
Seules, les colonnes torses ont pu être remplacées.... 
 

En haut des murs de la Nef :

Les peintures murales représentant les douze  apôtres sont de1784.

 Elles ont été retouchées en 1876.
 La date de cette restauration est inscrite au dessus de la porte de l'église. 

 

 Dans la chapelle de droite ( en ressortant ) :

 « Descente de la croix ».  Tableau de l'école Flamande ( fin 16ème  ou début 17ème siècle ) 

Au fond de l'église en haut, de droite à gauche :

 

 Trois tableaux : Saint Barthélémy, L’Annonciation et Le martyre de Saint André  

 

Retour Le Patrimoine
Conception du site : Solanciel -- Tous droits réservés -- copyright solanciel 2008